Respirer plus profondément

Publié le 8 août 2022

Respirer plus profondément, c’est exactement ce dont nous avons besoin en ces temps où les pressions peuvent être de plus nombreuses en plus nombreuses.

Lorsqu’un sportif fait un effort particulier, il ne respire pas seulement plus vite, il respire plus profondément., C’est cette profondeur qui lui permet d’augmenter le rythme et de tenir sur la longueur. Respirer uniquement plus vite ne le ferait que haleter comme un petit chien.

De nouvelles pressions

Les pressions inhérentes au métier sont généralement bien connues :

  • élèves difficiles à intéresser ou à cadrer
  • parents insistants ou intrusifs

Depuis quelques années, il semble qu’il n’y a plus de répit, que notre société passe d’un problème à l’autre… À moins que ce ne soient les médias qui tentent de nous le faire croire en entretenant une atmosphère anxiogène. Pourtant, les situations particulières sont bien présentes :

  • guerre en Ukraine
  • pénuries de tout genre, dont certaines touchent la classe de plein fouet : cette année, par deux fois, nous sommes arrivés au bout du papier pour la photocopieuse, sans que la palette pourtant commandée bien en avance ne soit livrée. Et il paraît de sources bien informées que nous pourrions peut-être attendre les agendas et certains manuels pendant plusieurs semaines
  • approvisionnement énergétique possiblement problématique durant le prochain hiver
  • l’inflation
  • retour de la COVID… mais a-t-elle vraiment disparu une fois ?
  • nouvelles maladies et pandémies

Ces sujets ne sont pas seulement l’objet d’un article dans la presse spécialisée : ils occupent nos politiques, les chefs d’entreprise, des articles très sérieux passent sur nos réseaux sociaux et ces thèmes se retrouvent régulièrement dans nos discussions entre amis ou collègues. Nous ne pouvons pas les éviter, tout au plus pouvons-nous prendre quelques mesures qui sont à notre portée. Sans vouloir être alarmiste, il se pourrait bien que l’un ou l’autre de ces éléments nous touche dans notre vie professionnelle et/ou privée… Comment résister ? Comment tenir bon contre l’un ou l’autre vague ? Comment ne pas partir en burn-out ou simplement en crise de négativisme ?

Inspirer plus profondément

Inspirer, c’est :

  • prendre soin de soi, s’écouter, se respecter
  • discuter et partager nos craintes avec de vraies personnes autour de nous
  • équilibrer les sources d’informations auxquelles on se soumet entre l’apport nécessaire d’information et l’intoxication anxiogène
  • établir une liste des priorités et lâcher prise sur les autres éléments
  • partir loin de tout – avec ou sans notre famille, selon les cas – et finalement tout oublier, au moins pour un moment.
  • pratiquer des activités qui nous ressourcent : peindre, lire, chanter, prendre des photographies, faire de la musique… sans autre but que de simplement faire quelque chose qui nous fait du bien
  • méditer, s’en remettre à plus grand que nous

Inspirer plus profondément, c’est le faire plus souvent et mieux, en étant pleinement conscients de ce que l’on fait. En renouvelant l’expérience aussi fréquemment qu’on le peut, qu’on le veut… que l’on en a besoin !

Expirer plus profondément

Expirer, ce n’est pas seulement rendre son dernier souffle ! Ce n’est pas l’objectif de cette année scolaire ! 😃

Expirer, c’est

  • prendre du recul
  • prendre le temps de marcher seul dans la forêt, pour se vider de ce qui est trop lourd à porter
  • laisser sortir ses craintes, ses frustrations, ses tristesses, ses colères… non seulement en surface mais également en profondeur, par exemple, en les écrivant dans un carnet.
  • faire le deuil des éléments que l’on aurait voulu vivre mais qui seront impossibles
  • parfois, entrer en résilience

Je ne désire absolument pas peindre le diable sur la muraille. Pourtant, il ne faut pas être devin pour savoir que les mois qui viennent risquent d’être un peu plus compliqués que ceux auxquels nous avons été habitués. Et puis, si jamais je me trompe sur toute la ligne, au moins, nous aurons appris à respirer plus profondément.

# 21 jours pour préparer la rentrée

Vous aurez peut-être remarqué le contraste entre cet article et ceux que j’ai eus l’habitude d’écrire à pareille époque les années précédentes : pas d’élément pédagogique, pas de partage de documents, … Cet article se veut être une perspective uniquement pour la prochaine rentrée mais si cette touche pratique vous manque, vous serez ravi : j’écris un article par jour dans le blog éphémère : 21 jours pour préparer la rentrée.

Ceci pourrait aussi vous intéresser…

Inscrivez-vous à notreNewsletter

Restez informé des nouvelles publications !

Pas de SPAM, seulement 4 lettres de nouvelles par année.

Vous êtes inscrit. Un message pour confirmer votre inscription arrivera sous peu dans votre boîte aux lettres électronique.

Pin It on Pinterest

Share This