Visite au Future Classroom Lab de la HEPL : une classe renversée

Publié le 9 juin 2022

Il y a quelques semaines auparavant, notre PRessMITIC a publié une annonce pour une animation autour de la robotique. Gratuite. À moins d’une demi-heure de marche. Il n’en fallait pas plus pour que je m’inscrive et que je tente l’expérience. Je ne suis pas un grand fan des projets à long terme, qui s’étalent sur des semaines, voire des mois. Par contre, j’aime prendre au pied levé ce qui se présente et qui est dans mes cordes. Là, l’idée était alléchante ! Je sais d’expérience qu’un enseignement bien planifié, assaisonné de quelques sorties hors programme est une recette qui fonctionne. Je n’allais pas être déçu !

Dès notre arrivée, le contact est passé… Il faut dire qu’être accueilli par des robots – même de petite taille – c’est toujours enthousiasmant pour mes élèves de 10 ans environ. L’animatrice nous a immédiatement mis à l’aise… et au travail !

Le problème

D’élèves de 6H, nous sommes devenus membres de la NASA, explorateurs lunaires, menacés par le passage sous peu d’une météorite. Nous devions donc nous mettre à l’abri et veiller à ce que nos robots se mettent également à l’abri !

La résolution

Le problème posé, il fallait apprendre à connaître nos robots (des Thymio pour les connaisseurs) : comment les allumer, les éteindre, mais aussi de quelles fonctions ils étaient animés. Que signifient les couleurs ? Que sont-ils capables de faire selon les différents modes ? Comment peuvent-ils collaborer les uns aux autres?

Après ces découvertes et leur partage aux autres groupes, il s’agissait de collaborer pour que tous les robots puissent automatiquement se mettre en lieu sûr – sans intervention humaine – lorsque nous serons aux abris. Pour rendre le tout un peu plus vrai et plus stressant, le chronomètre égrenait inlassablement les minutes. Jusqu’aux dernières minutes, des ajustements ont été discutés, des aménagements ont été posés et, au final, nous sommes toujours là ! Les robots aussi ! Mission accomplie donc.

Mais ce n’est pas la seule chose que je retiendrai de cette activité hors-murs.

Le renversement

Pas de règle, pas de fiche, pas de principes à appliquer. Essayer, découvrir, résoudre un petit problème pour en résoudre de plus grands ! Cette mise en situation – et l’usage de ces jouets modernes – a captivé plusieurs élèves qui, habituellement, resteraient bien volontiers au fond de la classe, contre le radiateur… en attendant que ça se passe. Ils étaient là, au premier rang, prenant des initiatives comme jamais, proposant des pistes, essayant… et réussissant bien des étapes. Les bons élèves étaient un peu désarçonnés par cette manière de faire : il fallait trouver les questions et les réponses, tester d’initiative, sans avoir de vraies feuilles de route.

Cela montre une fois de plus que notre école correspond plus ou moins à son public, qui est plus que jamais divers et varié. C’est une excellente confirmation pour moi de chercher encore et encore à varier mon enseignement, à différencier, à rendre ma classe de plus en plus flexible.

Ceci pourrait aussi vous intéresser…

Inscrivez-vous à notreNewsletter

Restez informé des nouvelles publications !

Pas de SPAM, seulement 4 lettres de nouvelles par année.

Vous êtes inscrit. Un message pour confirmer votre inscription arrivera sous peu dans votre boîte aux lettres électronique.

Pin It on Pinterest

Share This