Je suis tout excité !

Publié le 9 août 2021
b
275 vues

C’est ma rentrée ! Un de mes moments préférés ! La possibilité de chercher, fouiller, farfouiller, fouiner, sans la pression du temps et du cours à donner le lendemain. Rêver, vagabonder, découvrir, comparer puis, lentement lier, relier, construire, faire apparaître quelque chose de nouveau.

C’est la reprise en douceur, le relâchement de toute cette énergie maintenue enfouie quelques semaines, histoire d’avoir (l’impression ? de) quelques vacances et, surtout, de me concentrer sur autre chose que mon travail… ma famille par exemple !

Retour sur le passé

J’ai déjà écrit, dans le courant du mois de juin, mes objectifs prioritaires pour cette année scolaire sur mon bloc-notes électronique. Je garde la même volée d’élèves, il s’agira donc de pallier aux lacunes encore présentes et de renforcer les domaines de compétences un peu faibles. Mais avant de poser les grandes lignes de cette nouvelle année scolaire, faisons le bilan de toutes ces belles pensées de rentrée des années précédentes et de ce qu’elles sont réellement devenues !

Que sont devenus ces louables objectifs ?

  • Rendre l’enseignement visible. Permettre aux élèves de voir leurs compétences et leurs lacunes et ainsi de cibler les éléments à apprendre… ce n’est pas encore optimal, mais ça avance dans la bonne direction.
  • Permettre à l’humain de se développer. Antithèse du moule social, c’est donner la possibilité, chaque fois que l’on peut, à un élève de développer une compétence particulière, qui lui tient à cœur ou dont il a besoin… un état d’esprit qui s’installe de plus en plus, souvent à la demande de l’élève.
  • Enseigner l’autonomie. Pilier depuis plusieurs années de la gestion de classe, la mise en sous-objectifs évaluables de l’autonomie dans tous les domaines. Souvent remis sur le métier, c’est un élément qui a transformé ma pratique. L’autonomie ne se décrète pas, elle s’enseigne et s’apprend… sinon, c’est de la débrouillardise !
  • Le numérique au service de l’apprentissage. Introduire les outils numériques dans ma pratique ordinaire. Cela prend du temps et se fait petit à petit. Avec 6 outils proposés régulièrement cette année, on est sur la bonne voie.
  • Le numérique en tant qu’apprentissage. Je me souviendrai toujours de la tête de mes élèves lorsque je leur ai appris qu’en allant sur internet, ils sortaient de chez eux ! Ce n’est pas encore un apprentissage très structuré mais chaque fois que j’ai l’occasion de leur expliquer comment cela fonctionne et quelles sont les enjeux de l’utilisation des outils numériques, passion et attention sont au rendez-vous.
  • L.A.R. Liberté, autonomie, responsabilité… au fil de ces dernières années, c’est devenu le leitmotiv de ma classe.
  • Nouveaux outils de collaboration. Fini le cahier de communication papier, que l’on perd ou que l’on oublie. Depuis plusieurs années, un cahier de note électronique (ou plutôt 2!) l’a remplacé.
  • Parcours. Plan de travail hebdomadaire la plupart du temps, il est l’outil privilégié du L.A.R. ci-dessus. Sans cesse remanié, accompagné, remodelé graphiquement, il est au service des apprentissages, de celui de l’autonomie d’abord.
  • Projets de recherche. C’est peut-être le seul élément qui n’a pas pris de toute la liste… parce que c’était une importation qui ne me convenait pas ?

Lors de la reprise d’octobre dernier (mais aussi, dans d’autres termes en 2018), j’écrivais…

Mais avant toutes ces activités, autour de leur encadrement, il y aura le fait de se retrouver, de vivre ensemble, d’échanger sur ce qui nous préoccupe, de pouvoir créer et recréer du lien. Entre les personnes avant les choses, avant les activités, avant les devoirs… Se retrouver ensemble simplement et apprécier ce simple fait.

Je crois que cela devient de plus en plus ma devise de vie de classe… D’abord vivre ensemble, ensuite les techniques en tout genre. Cela se voit dans plein de domaines, entre autres, la diminution des devoirs, dont la face visible en classe est bien trop souvent celle de ceux qui ne sont pas faits !

Lignes directrices pour cette nouvelle année scolaire

Qu’est-ce que je désire vivre et développer durant ces année scolaire ?

Lecture

Ce n’est pas un choix mais une nécessité ! Mes élèves ont besoin de développer leurs capacités en lecture d’une manière générale.

  • En début d’année, je souhaite surtout prendre du temps pour les mettre en contact avec les livres, leur donner du temps pour lire, expérimenter la lecture.
  • Ensuite, suite à l’abonnement de la classe au rallye lecture, je vais leur faire lire des contes courts, avec un questionnaire à compléter. Cela donnera une motivation supplémentaire à la lecture et permettra aussi d’avoir un petit retour sur la qualité de leur lecture.
  • Par la suite, un rallye lecture “papier” sera mis en place autour des livres Tous lecteurs pour développer la recherche d’informations.
  • Tout au long de l’année, un rallye lecture de livres sera également mis en place.
  • Au niveau de la technique, fluidité et qualité de la lecture orale seront également développés.

Numérique

De nombreuses options numériques sont déjà mises en place. Cette année, je vais utiliser ce capital développé l’an passé et y ajouter :

  • un digipad sur la page d’accueil du site de la classe, sur lequel les élèves pourront écrire des messages généraux pour leurs camarades : une manière d’entrer dans l’utilisation du numérique de communication
  • un digiscreen pour l’enseignant afin d’afficher rapidement des petites notes, remarques, consignes mais aussi des outils comme une mesure du bruit ambiant ou un compte à rebours.
  • un dictionnaire en ligne pour les comprendre les mots inconnus.

Jeux

En sus des activités d’enseignement et d’entraînement sur papier et numérique, je désire développer l’utilisation de jeux pédagogiques : jeux de société à portée pédagogique et jeux spécifiques aux apprentissages.

Maths

Une nouvelle méthode de mathématiques est en cours de diffusion. C’est l’occasion de revoir sa pratique et ses habitudes, de replanifier son enseignement.

À côté de l’enseignement d’outils et de techniques, c’est également la résolution de problèmes qui sera mise en avant, en utilisant tous les éléments étudiés.

Cours de pensée créative et divergente

L’école est souvent considérée comme formalisante. À raison bien souvent. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas donner des idées de créer, de diverger, d’ouvrir la pensée, entre autre à partir du livre Manuel de pensée géniale.

Des journées à vivre

Ce n’est pas une activité, c’est un art de vivre. Plus j’avance dans mes années d’enseignement, plus je relativise le fait d’être efficace à tout heure, de voir, revoir et approfondir le programme. Bien sûr, les élèves viennent à l’école pour apprendre mais également pour vivre, apprendre à vivre ensemble, passer du bon temps, vivre des expériences et créer des souvenirs.

Donner une perspective d’espérance

Coronavirus, limitation des activités et déplacements, difficultés économiques et financières, l’avenir semble bien plombé. Ajoutons à cela difficultés scolaires, apprentissages parfois rébarbatifs et portant peu sens, journées pas toujours très passionnantes, les perspectives ne sont pas très lumineuses.

Mais c’est le sens de l’école et plus généralement le sens de la vie que je désire développer. En commençant concrètement avec une prise de conscience de ses particularités et singularités en parcourant le dossier Qui suis-je ?, je désire permettre à chaque élève de se placer dans une perspective d’avenir, de préparation de sa vie, d’entrer dans un champ des possibles et de le développer.

Donner un maximum d’outils pour que les élèves développent leur plein potentiel, scolaire ou non

Dans la pratique, je reste toujours à l’affût de tout ce qui permettrait à l’élève de se développer. Même si ce n’est pas scolaire. Peut-être même surtout si ce n’est pas scolaire. Au-delà du cursus général et universel, chaque élève a des atomes crochus et, en permettant aux élèves de développer un maximum d’aptitudes, j’espère ne plus jamais entendre cette phrase : l’école développe tout ce que je ne sais pas faire ! (voir cet article)

Avec autant de projets, il y a de quoi s’investir, ce qui donne du peps à la vie, ce qui fait avancer et ce qui va me donner encore plus de joie à retrouver mes élèves dans deux semaines.

Entretemps, il me faudra mettre tout ça en forme, et garder un peu d’énergie pour ne pas être au bout du rouleau avant de commencer.

Ceci pourrait aussi vous intéresser…

Pin It on Pinterest

Share This