Il y a une semaine, je faisais mes valises. Maintenant, tout est rangé, les souvenirs en plus.

Une semaine à la campagne, à la mer ou à la montagne: un gain d'expériences ou une perte de temps? Peut-être même un peu des deux, et pourtant ...

Je rentre d'une semaine passée dans un chalet de moyenne montagne (que je vous recommande au passage) avec les élèves des classes primaires et secondaires. Si les mathématiques, les fameuses brochures de français et les tests en tout genre ont été bannis du décor, le programme ne fut ni vide, ni inintéressant, même pour l'instit!

Visite du sentier de Siméon, à la recherche des fleurs du Jura, découverte d'une scierie entièrement mécanique et ne nécessitant pas une goutte de pétrole (quand l'avenir se trouve dans le passé!), activités physique, recherches, ... au détour d'un jeu et surtout, 4 jours passés ensemble, 24h/24. Le programme scolaire se métamorphose, mais quel programme. Et puis, il y a aussi toutes ces activités qui ne sont pas toujours planifiées à l'école mais qui prennent tout leur sens lorsqu'on vit ensemble toute la journée: préparer les repas, dresser et débarrasser la table, faire la vaisselle, balayer, nettoyer les toilettes, ...

Au-delà des activités, il y a également le vécu du groupe, l'ambiance et quelle ambiance! Si vous lisez régulièrement les billets postés sur ce blog, vous aurez compris que l'atmosphère de la classe et le vécu de groupe est loin d'être un détail pour moi. Le camp revêt donc une importance toute particulière.

Cette année, mes élèves m'ont tout simplement "épaté". (Presque) toujours là pour rendre service, aider les plus petits, autonomes à souhait et se faisaient même silencieux la nuit!

Vivre côte à côte pendant 96 heures ne manquera pas de révéler des traits de caractère ou des sentiments parfois invisibles en "classe" ... C'est tellement enrichissant, surtout lorsqu'ils sont positifs!

Rendez-vous dans quelques mois pour le prochain camp vert comme disent les Suisses.

PS: Il paraîtrait - selon certaines oreilles indiscrètes - que les débuts de nuit ont été consacrées à quelques blagues sur les belges ...