Avec qui Jésus fêtera-t-il son anniversaire?

Ce matin, nous avons discuté de Noël à partir d'un poème, pas vraiment chrétien. Et pourtant, que de parallèles avec le récit biblique de ces événements précieux.

Il n'y avait pas de place pour Jésus auprès des gens bien pensant, des riches, des notables, des respectables. Jésus est né dans une étable, au « pays de nulle part » pourrait-on dire. Si Jésus naissait à nouveau aujourd’hui, trouverait-il une place chez nous, ou naitrait-il dans la rue, sous un carton ou une couverture de SDF, dans une bouche de métro ou dans l'entrée de mon immeuble?

Les chefs, politiques et religieux, les responsables de tout ordre n'ont pas eu connaissance de la naissance du Sauveur. Aucune annonce sur les places publiques, pas de téléphone arabe ... il serait presque passé incognito si Dieu lui-même n'avait annoncé cette bonne nouvelle à ceux qui étaient assez attentifs pour l'entendre et la prendre au sérieux: des mages étrangers et des bergers frigorifiés. Si Jésus naissait à nouveau aujourd'hui, l'Eglise saurait-elle s'en émouvoir, ou les bannis, les réfugiés et les « laissés-pour-compte » seraient-ils les seuls sélectionnés d'en-haut pour en entendre la nouvelle?

Il n’y avait aucun faste, aucune décoration, aucun protocole, entourant la vie de Jésus. Il est né simplement, incognito. Il n’y a pas eu de cérémonie, pas de service d’ordre, pas de bonnes manières à suivre ni de tenue décente exigée. Jésus est né simplement. Il s’est fait abordable par tous et toutes. Le visible importait peu. La personnalité de ce bébé comptait bien plus. Lui, Dieu, Amour, présent parmi les hommes, humble, simple était là, à la merci et à disposition de tous ceux qui pouvaient déjà voir en lui celui qui changerait le cours entier de l’humanité. Si Jésus naissait à nouveau aujourd’hui, serions-nous suffisamment simples pour le reconnaître tel qu’il est et pour devenir tout à nouveau semblable à lui.

Alors que Noël approche à grands pas, dans son concert de trompettes, de grandes fêtes et de tape-à-l’œil, Jésus, le Véritable, aura-t-il une place parmi nous … Nous comptera-t-il à la fête qu’il a organisée ? Ou le fêterons-nous dans un oubli plus ou moins total de sa réalité ?Jésus nous invite chacun à le découvrir … et comme le dit la chanson finale du spectacle de Noël que nous préparons … ne faisons aucun cas des imperfections de notre fête et du brouhaha ambiant car Noël est un jour d’amour … le jour de Son Amour.