#enseignementàdistance

 

Depuis un peu plus d'une semaine, le ciel nous est tombé sur la tête, avec pour conséquence le fait que beaucoup d’entre nous ont explosé dans plein de projets divers pour, tour à tour, continuer à être en contact avec nos élèves, assurer un entretien des acquis, voire continuer d’enseigner.

 

Alors que les réseaux (sociaux) pédagogiques ont surchauffé et qu’un d'entre eux est actuellement à l’agonie (certains diront que ça fait déjà longtemps qu’il était mourant), que des centaines d’activités ont été proposées, qu'on lit de tout, entre parents sans nouvelles de l’école et travailleurs à domicile surchargés par les nouveaux postes dont ils ont hérité pour chacun de leur 4 enfants, il est tant de prendre un peu de recul et de mettre en perspective les attentes, besoins et exigences pour ces prochaines semaines.

Il faut dire aussi qu’il y a une grande confusion dans le monde francophone européen : alors que les Français parlent de continuité pédagogique (et de pourquoi c’est impossible), les Suisses romandes parlent de l’entretien des connaissances et du lien. Cela fait une grande différence dans la pratique.

 

Ainsi, j'ai choisi d'appliquer ces quelques principes :

  • les enfants sont avec leurs parents : ce sont donc eux qui décident de ce qui peut se faire à la maison.
  • nous proposons des activités scolaires mais aussi des activités en tout genre, dans le but d'aider les parents à occuper leurs enfants, pas pour leur donner du travail 24h24 !
  • avec un téléphone et une connexion internet ou 4G, les élèves doivent pouvoir faire toutes les activités.
  • aucune impression n'est nécessaire, nous déconseillons d'imprimer les PDF : le cahier permet de faire les activités
  • nous accompagnons les élèves dans leur travail tous les matins de 9h à 12h par une permanence sur les différents moyens de communication (téléphone, WhatsApp, Skype, Zoom, mail, formulaire de contact,...), une manière d'aider les parents et de canaliser le travail.

 

Dans le concret, voici le programme envoyé aux parents de mes élèves vendredi par mail, aux élèves ce matin (samedi) en vidéo et que je terminerai de préparer pour lundi matin... 

 

La maison n'est pas la classe

La classe est un espace commun dans lequel des règles propres et des modalités de travail semblables sont établies pour les élèves. Il n'y a plus de classe actuellement mais des cuisines, des salles à manger, des chambres, parfois des balcons ou des jardins qui font office de lieux d'enseignement. 

De tout le travail proposé (dans l'agenda de la semaine), des activités proposées dans les bons plans (à partir de lundi), c'est vous, parents, qui choisissez ce que votre enfant devra faire, en fonction de votre organisation familiale, de vos disponibilités, de la réalité jour par jour de votre maison et de votre famille...

Nous tentons de maintenir les acquis pédagogiques et de vous proposer des activités à faire seul ou en famille pour occuper vos enfants durant ces temps particuliers, c'est notre mission et notre travail. Nous insérons dans celles-ci des moyens de prendre contact, avec d'autres élèves ou avec les enseignants par un retour qui pourra être publié sur le site de la classe (comme les problèmes, les dictées et, dès lundi, le défi de la semaine). Par contre, il n'y a aucune obligation de participer à tout cela. Parfois, nous découvrons quelque chose qui nous plaît et nous vous le partageons dans le blog de l'école à la maison, la encore, prenez ce qui plaît et laisser passer le reste.

Nous ne voulons pas alourdir votre tâche mais l'alléger !

 

Bien sûr, ceci n'est pas une recette miracle, à généraliser à outrance, mais juste ce que nous avons décidé de mettre en place avec ma collègue, et notre résultat de toutes les réflexions de cette dernière semaine.

 

Quelques liens pour vous :