C'est la rentrée !

Encore un matin, encore un jour … encore une rentrée ! La répétition de quelque chose à chaque fois différent.

C'est devenu la tradition : alors que le premier août approche - la fête nationale suisse - mon cerveau et mes mains se préparent petit à petit à la rentrée.

Notés

C'est le moment de mettre en œuvre les différents éléments patiemment notés depuis des mois. Notés parce que sinon, ils s'envolent presque aussi vite qu'ils sont arrivés. Depuis des mois, parce que dès qu'une idée vient, si elle ne peut être mise en pratique directement, elle est placée en réserve pour l'an prochain. Cette année, les idées ont été notées depuis début avril.

Les vacances, une question de mental

Il faut dire que vacances et rentrée sont d'abord des concepts mentaux. Il s'agit de se décharger mentalement de la pensé scolaire … et ce n'est pas une mince affaire : je suis sorti de l'école (bâtiment) le 30 juin mais l'école n'est pas encore sortie de moi ! La fin de l'année est tellement prégnante mentalement qu'il me faut au moins une bonne semaine pour en sortir et que, lorsque je me replonge dans le bain, c'est à nouveau l'effervescence mentale. Donc les vacances, c'est précieux, c'est penser à autre chose avant de faire autre chose. Bien sûr, il y a des moyens d'y arriver : couper les comptes mail professionnels, laisser de côté les groupes pédagogiques Facebook, les documents, … et ne pas lire d'ouvrage pédagogique (raté pour cet été, j'en ai lu 3 !).

Et pour cette année ?

Chaque année est nouvelle, spéciale, différente. Mais celles que je recommence avec mes anciens élèves, c'est-à-dire les 6e, sont un peu spéciales. Il y a beaucoup de connu, les techniques habituelles ont déjà été testées et j'ai envie à la fois de les peaufiner et d'essayer de nouvelles choses. La nouvelle année s'annonce donc entre ancien amélioré et nouveautés, brutes de décoffrage, qu'il faudra mettre en place, optimiser, améliorer à leur tour. Alors, quoi de neuf ?

  • Les parcours. Ce sera la 3e année qu'une heure par jour est réservée au plan de travail. Cela prend un peu de temps à préparer puisqu'il faut en créer un chaque semaine mais une fois qu'ils sont en place, voir sa petite ruche aller dans tous les sens et savoir qu'ils développent bien plus qu'une acquisition de techniques est un vrai régal. Cette année, je vais m'attaquer à ceux qui avancent plus difficilement en leur mettant des échéances plus rapidement. Ainsi, dès le jeudi matin, ils sauront ce qui devra absolument être terminé pour la semaine suivante.
  • De la recherche. On en parle dans toutes les disciplines universitaires, c'est présent partout … et aussi dans nos programmes scolaires. Apprendre à chercher, à découvrir,développer des réflexes s'interroger, se poser des questions et prendre de bonnes habitudes de travail … ce sera le nouveau gros chantier de cette année. Chercher, mettre en projet ; imaginer, réaliser, adapter, communiquer … Un nouveau chantier qu'il faudra mettre en œuvre, canaliser mais pas trop, et qui va encore engendrer du bruit et de l'agitation … Tout ce que je déteste ! Mais c'est pour la bonne cause ...
  • De la liberté, de la responsabilité, de l'autonomie. C'étaient les maîtres-mots de la rentrée passée et on va continuer dans cette voie. Les élèves en ont besoin et aiment se sentir à la fois maîtres de leur destin et responsables de leurs actes. Je vais peaufiner les éléments de "conséquences" des actes et de réflexion sur les actions menées.
  • Efficacité pédagogique : restructurer la numération. C'est une priorité pour notre établissement et ma classe en a bien besoin : certains élèves nagent - ou coulent - complètement dans la compréhension du nombre et cela se ressent partout. Ah si seulement M. Cuisenaire était plus présent dans nos classes !
  • Et puis, il y a aussi les nécessités, dont on se passerait parfois mais qu'il faudra quand même affronter : le manque de respect, la violence, l'ignorance de ce qui est grave ou pas. Ce sera donc un des premiers éléments de travail : distinguer les "fautes légères" et les "fautes graves", ainsi que les facteurs aggravant ou atténuants. Un beau travail de discussion, réflexion … et une bonne manière finalement de rassembler le groupe classe pour une nouvelle année scolaire "de grands".

Voilà mes quelques réflexions en ce début de pré-rentrée … Reste à les mettre en place … et rendez-vous dans quelques mois pour en reparler … Peut-être.

 

Cette année scolaire sera également particulière puisque je vais reprendre des études : un Certificate of Advanced Studies (CAS) pour apprendre à accueillir des stagiaires et à participer ainsi à leur formation de base du côté "terrain".