Hier, j'ai suivi une formation à propos d'un logiciel de conception d'horaires. Et ça m'a rappelé pas mal de souvenirs !

travailfou

Lorsque j'étais à l'école secondaire, nous avions un secrétaire qui passait son mois de septembre à créer tous nos horaires, qui entraient en vigueur le 1er octobre. Un travail de titan : notre collège comptait plusieurs dizaines de classes et encore plus de professeurs. Assigner à tout ce beau monde classe, enseignant et élèves était un sacré travail.

Disparu trop vite d'un accident cardiaque, il a été remplacé par notre excellent professeur de mathématiques, qui du coup, y passait tout son mois de septembre. Je ne sais pas s'il alignait des petites cartes, s'il complétait des tableaux à double entrée ou encore quelque autre méthode de travail lui permettait de parvenirs à ses fins pour le premier octobre, mais il y arrivait chaque fois. Quel algorithme pouvait-il bien utiliser.

Le logiciel qui nous était enseigné permet d'entrer toutes les contraintes des enseignants, des élèves, des locaux et des cours. Au logiciel ensuite de mettre tout le monde d'accord ... si c'est possible. Entrer toutes les variables dans le système est deja un sacré travail - j'ai fait un test avec une classe de notre collège et cela m'a pris plus d'une heure - je vous laisse imaginer le travail pour un bâtiment scolaire ou encore pour tout un établissement.

J'imaginais bien que la confection d'horaire n'était pas une petite affaire mais là je l'ai pleinement réalisé. Alors, si notre prochain horaire ne nous plaît pas parfaitement, souvenons-nous qu'il est quand même le fruit dun travail conséquent !