Classe2011

Après plus de 100 classes et quelques 2000 élèves en 18 mois, me voici de retour dans une seule classe ... pour longtemps.

L'expériecne de titulaire remplaçant a été très bonne et m'a beaucoup appris. Ce fut un excellent tremplin vers un retour à l'enseignement disons plus traditionnel. Depuis le premier janvier, j'ai repris la classe d'une enseignante hors pair partie à la retraite.

 

Reprendre une classe en cours d'année scolaire n'est jamais chose facile, tant pour les élèves, pour les parents que pour l'enseignant. C'est un peu comme une rentrée scolaire en milieu d'année, avec toute l'énergie et les efforts que cela demande. Si je n'étais pas totalement inconnu pour ces élèves, passer d'aide ponctuelle en classe à titulaire apporte son de changement. Une personne n'est pas une autre. Garder les méthodes pédagogiques - plan de travail, rythme des évaluations, ... - ne suffit pas à garder une vie de classe semblable.

Venons-en à la vie de classe ... Elle est bien plus construite autour de la personnalité de l'enseignant(e) que du programme ou des intensions pédagogiques des instances dirigeantes. Deux personnes différentes qui donnent les mêmes cours au même moment le feront certainement dans une ambiance différente. Pas forcément meilleure ou mois bonne mais simplement différente.

C'est ainsi que, penant plusieurs semaines, nous nous sommes apprivoisés mutuellement, nous avons créé de nouvelles habitudes communes. Et le défi était de taille. Il ne s'agissait pas de fédérer des individus en groupe-classe autour de l'enseignant mais plutôt d'entrer en relation avec un groupe qui était déjà habituer à vivre et travailler ensemble.

Mais quelle joie, après seulement 3 mois, de voir toute la conivence, toutes ces habitudes déjà établies ... et la joie que nous avons à vivre ensemble.