Terminer ... pour bien recommencer!

Finir son repas pour avoir du dessert, terminer son travail pour se reposer, achever la course pour savourer la victoire, fermer un livre pour en commencer un autre, clôturer une année scolaire pour mieux démarrer une nouvelle rentrée ...

Je vous parlais il y a quelques jours du rangement des souvenirs et de l'évaluation du prof. Maintenant que les choses formelles sont terminées, évaluées, pesées et que, déjà, de bonnes résolutions sont prises pour l'année scolaire prochaine, il va être nécessaire de fermer boutique, non seulement physiquement - ne plus aller à l'école, de toute façon il n'y aura plus personne - mais faire sortir l'école de sa tête pendant un temps - c'est vraiment plus compliqué.

Il y a quelques semaines, je discutais avec mes collègues, leur disant que je voulais entamer l'année scolaire prochaine immédiatement, sans la coupure que sont les vacances. Je n'avais pas envie de devoir tout reconstruire, tout recommencer ... et pourtant, ... Et puis, tout ce qui a été vécu laisse forcément des traces, ce qui recommencera ne partira pas de rien, il y a un fondement qui reste, une relation, ... tout n'est pas à recommencer. Au contraire, les choses auront pu prendre de la profondeur, la vie des enfants - et du maître - ne se seront pas arrêtées pendant ces 7 semaines ... et que d'aventures à mettre en commun le 28 août - date de la rentrée cette année qui sonne comme un cadeau d'anniversaire!

Pour attaquer l'année prochaine dans de bonnes conditions, il faut terminer celle-ci, la clôturer et en ranger les données et les expériences. Terminer pour mieux recommencer!
L'année prochaine: de nouveaux élèves - même si je garde tous mes élèves actuels - de nouveaux défis - l'enseignement en 7e année (1e secondaire) - de nouveaux arrangements de travail - deux groupes-classes - et autant d'inconnues, de surprises, ... Repartir dans cette aventure en restant sur les rails de cette année serait pure folie, sans compter que maintenant - la canicule aidant - l'énergie est vraiment trop basse pour pouvoir envisager quoi que ce soit. Même les projets semblent demander trop d'énergie pour y penser.

Alors que certains de mes élèves me demandaient du travail pendant les vacances pour pouvoir s'avancer, je leur répondais qu'ils avaient bien mérité leurs vacances et qu'ils devaient en avoir. Avec l'effet boomerang, je les entendais presque me dire : "Monsieur, vous devez prendre des vacances et vous reposer." Et combien ils auraient eu raison! Pour leur bien également. Recommencer une nouvelle année avec toute la fatigue, la routine et les quelques travers de cette année, ce serait une folie pure ... pour moi, pour eux!

Alors oui, les vacances sont les bienvenues ... Tant pour moi que pour mes élèves. Nécessaires, obligatoires - recommandation de ma direction! - et quelque part désirées.

J'en profite pour vous souhaiter de bonnes vacances, qui puissent surtout être une déconnexion de ce métier - oserais-je dire cette passion - qui nous prend tellement pendant 10 mois - et même plus - par an.