Publié le 13 novembre 2021
b
216 vues

Depuis plusieurs années, je donne des devoirs en ligne à mes élèves. Pas uniquement. Pas toujours. Mais sur une base régulière, que les élèves pourront faire quand ils en auront l’occasion, en classe ou à la maison.

Ras-le-bol des devoirs papier

Les devoirs traditionnels (fiches) ont parfois une utilité (entraînement, révision,…) et j’en donne encore. Mais ils traînent avec eux leur lot de casseroles :

  • Le temps nécessaire à les relever, à vérifier que les élèves les ont bien effectués.
  • Un temps de correction parfois important.
  • Une information toute relative de l’apprentissage de l’élève.
  • Des oublis, des pertes,…

Passer à des activités numérique ne va pas résoudre tous ces problèmes mais globalement la qualité du résultat sera sensiblement plus élevée.

Objectifs des devoirs numériques

  • Un avantage des devoirs numériques, c’est qu’ils peuvent être plus facilement multiples, différenciés, adaptés en fonction des besoins ou des envies de l’élève : renforcer les acquis, approfondir, exerciser, revoir, améliorer,… . De plus, la correction est inexistante et l’on peut voir d’un coup d’oeil – selon les plateformes retenues – la progression des élèves.
  • Étendre le champ d’apprentissage. J’aime aussi l’idée – et sa mise en pratique ! – que les élèves ont des envies et centres d’attention multiples et que l’école ne doit pas seulement développer tout ce que l’élève a de la peine à effectuer. Ainsi, dans ces devoirs numériques, il peut y avoir des activités centrées sur des compétences qui ne sont pas au programme !
  • S’ils utilisent les écrans, ces devoirs en ligne vont leur donner un sens, un but… pas seulement perdre son temps à flâner ou être passif. L’élève va utiliser l’écran activement, pour interagir avec les solutions proposées afin de développer des connaissances et des savoirs-faire.

Des devoirs facultatifs

Ces devoirs sont facultatifs, c’est l’option que j’ai retenue. En effet, il est difficilement possible (actuellement tout au moins) d’obliger un élève à effectuer une activité en ligne à la maison, à moins d’avoir vérifié la faisabilité de la chose auprès de toutes les familles. Du coup, le pouvoir – et la responsabilité ! –  est rendu à la famille qui gèrera les activités selon les besoins et les envies de l’enfant, selon ses possibilités également.

En cela, ce n’est pas une solution complète, encore moins le cœur de l’apprentissage et de la relation maison/école mais c’est une option qui leur est proposée.

La question du jour s’inscrit également très bien dans cette ligne, même si elle n’est pas forcément exclusivement en ligne.

Moyens

Le graal : un site internet

Si les sites proposant des exerciseurs sont nombreux en ligne, un choix doit être fait par l’enseignant et, surtout, une manière simple et accessible à tous doit être proposée aux élèves.

Dans mon cas, webmaster à temps partiel, la solution est toute trouvée : depuis 20 ans, je propose un site internet à mes élèves, véritable lien virtuel maison/école. Il m’est donc simple de proposer de manière régulière des activités en ligne que les élèves trouveront facilement, toujours au même endroit, et qui peuvent évoluer au fil de l’année.

D’autres moyens moins contraignants

Ce n’est cependant pas la seule manière efficace de le faire !

  • Pour les élèves de Suisse Romande, à partir de la 7e année, la plateforme pédagogique basée sur Teams de Microsoft permet aux enseignants de mettre à disposition des élèves des pages web ou recueils de signets – et bien plus encore ! Il est donc tout à fait possible d’utiliser ce moyen officiel. Mes élèves n’y ayant pas accès, je ne l’ai pas testée personnellement mais une cliente de ma solution mutualisée (NotreClasse.ch) l’a testé et a préféré faire marche arrière et revenir vers la solution basée sur WordPress que je propose.
  • Si vous n’utilisez qu’un seul service que vous mettez régulièrement à jour, vous pouvez vous contenter d’imprimer un QR code à coller dans l’agenda en bonne place et les élèves pourront accéder aux ressources de cette manière, via un téléphone portable ou une tablette. Veillez dans ce cas à ce que vos activités ne contiennent pas d’animation flash, qui ne sont pas lues sur les appareils Apple.
  • Pour proposer différentes activités et réunir leur accès aux même endroit, Digipad de La Digitale est une excellente solution, qui ne piste pas les élèves et ne recueille aucune donnée personnelle. Donnez un simple QR code qui pointe vers cette solution et le tour est joué.

Il y a certainement un bon lot d’autres solutions également pertinentes.

Les sites que j’ai retenus

Novembre 2021, en constante évolution…

GoMaths

S’entraîner en mathématiques de manière sélective, avec ou sans chronomètre (opérations, compléments, livrets,…)

LearningApps

Des centaines d’activités disponibles et une interface très rapide pour en créer de nouvelles. Il est possible d’en rassembler pour ses élèves dans des listes. Le système de mise à disposition a changé récemment et j’ai plus de peine à y retrouver mes petits.

Vous pouvez également visiter mon répertoire d’activités 5-6P.

Quizlet

Utilisé par l’enseignante d’allemand de notre classe, il permet de créer facilement des cartes pour entraîner ses compétences en vocabulaire.

Tap’Touche

C’est une application pour apprendre à dactylographier avec ses 10 doigts. Le canton de Vaud a une licence dont le code peut être demandé à votre établissement.

Lalilo

Logiciel très complet pour l’entraînement de la lecture, du déchiffrage à la compréhension, il couvre de nombreux niveaux.

Récemment, il a fait l’objet, avec d’autres applications du même genre, d’une limitation des fonctionnalités pour les classes qui ne dépendent pas du Ministère de l’Education Publique française. Les outils pour les élèves restent complets et gratuits mais les statistiques et informations de progression des élèves pour les enseignants ne sont accessibles que sur abonnement payant. La DGEO (Vaud) a été approchée afin qu’un abonnement groupé soit disponible.

Mon école

Initiative privée de Lorin Walter, ce site internet offre plusieurs services, gratuits ou sur abonnement. Ils sont à chaque fois riches en activités, soignés dans leur présentation. De plus, le même identifiant peut être utilisé pour chacun d’entre eux.

Outre les sites repris ci-dessous, MonEcole.fr propose également des rallyes de mathématiques, un bureau virtuel pour les élèves et/ou les enseignants, des Escape Game ainsi que des produits réels.

Classe numérique

Un peu semblable à LearningApps, la classe numérique permet d’entraîner différentes compétences en les organisant dans un plan de travail. L’enseignant a accès à une console de statistiques et d’avancement du travail de l’élève.

Rallye lecture

Ce site fonctionne d’une manière similaire au précédent mais est centré sur la lecture de contes, de récits et de textes informatifs pour lesquels il propose des questionnaires. L’enseignant peut les regrouper en rallyes, les équivalents des plans de travail de Classe Numérique. Ici aussi, une belle console d’informations est disponible pour l’enseignant dont des classement des résultats selon différents critères.

Mon b2i

Totalement gratuit, ce site permet aux élèves d’acquérir des connaissances en fonctionnement du matériel informatique et de les tester ensuite par différents bilans. Chacun d’entre eux donne un mot-code lorsqu’il est réussi. L’élève peut ainsi faire vérifier sa progression par l’enseignant.

Ceci pourrait aussi vous intéresser…

Pin It on Pinterest

Share This