La réalité, qu'est-ce ? Un terreau, un élément à prendre en compte malgré soi, un gros problème pour les programmes?

Trop souvent, j'ai suivi - et terminé - mon programme en arrivant en fin de journée ... mais à quel prix ? Combien de frustrations, de "y a ka" ou de "y faut", de pressing et de fatigue pour arriver à terminer ce que, dans son bureau, l'enseignant avait mis au programme de la journée.

Pour tenir à long terme et tout simplement pour vivre, l'enseignant doit prendre en compte la réalité de chaque journée. La sienne et celle de ses élèves. Un jour, quelqu'un aura mal dormi, sera un peu malade, aura appris une triste nouvelle, sortira d'une dispute avec un membre de sa famille ou un ami ... tant de situations particulières qui affectent partiellement ou totalement la journée. Et puis, il y a les jour "avec et les jours "sans", les veilles de vacances, les lundis matin, les vendredis après-midi, ... et tant d'autres jours qui sont différents. 

Enseigner, c'est bien sûr planifier ses cours sur une journée, une semaine, une année scolaire ... mais c'est aussi adapter la nécessité du papier à la réalité de la vie de classe ... sans quoi, l'enseignement sera une technique, morte, et l'on sera passé à côté de la vie qu'apporte la relation.