Tel un marin, garder l'objectif de vue, quelles que soient les tempêtes que l'on rencontre.

Enseigner n'est pas un long fleuve tranquille, égal de jour en jour, dont on profite tout au long de sa vie.

Lorsque l'on a défini les objectifs - le cap - le travail ne fait que commencer. Tôt au tard, les circonstances, les difficultés, les imprévus et parfois d'excellents moments vont mettre à mal notre beau programme, notre voie bien droite tracée jusqu'à la destination.

Le rôle (ou plutôt un des rôles de l'enseignant), c'est de garder le cap. Il est, d'une certaine manière, le garant par monts et par vaux que l'objectif sera atteint. Cela nécessitera de sa part de nombreuses remises en questions, interrogations, corrections de trajectoire, ...

Si l'enseignant perd de vue sa destination, qui pourra mener la classe à bon port ?